• Plans d’Existence

    Plans d'existence

    L’appellation « Terres Lacérées » désigne le monde « matériel » dans lequel se déroule les principales aventures… Mais c’est tout l’univers qui est en réalité lacéré, éclaté en une multitude de plans, dirigés par différentes factions divines et possédant leurs propres empires, royaumes et territoires!

    Tout d’abord, les Plans sont entourés par le Néant, ici nommé Tehom. C’est une menace constante pour les Terres, mais une menace endormie et surtout depuis trop longtemps oubliée. C’est ici qu’est « né » le Dieu Créateur, ici que se trouvent les âmes non-existentes qui ont elles-même créé la Déesse de la Non-Existence. « Tehom » signifie dans la Bible « Les Profondeurs » ou « l’Obscurité », c’est un concept qui est généralement associée à la déesse Tiamat (dans mon univers Bahamut est lié à El, alors que Tiamat est liée à Asherah). Il est dit dans les anciens mythes des Terres qu’un jour le Tehom les engloutira complètement et qu’après une longue période de gestation donnera naissance à un nouveau monde et un nouveau Démiurge.

    Viennent ensuite les Ténèbres du Vorago, soit « abîme », « abysses » en latin. Là aussi une vieille menace que l’on a préféré oublier mais avant tout le seul et unique rempart contre le Néant. Le rôle donc des Ténèbres est plutôt paradoxal et ambigu. Le Quies (« calme » en latin) en est une petite enclave, un domaine perdu qui est celui du Sans-Visage, une créature hantant le Vorago, dont on ne sait que très peu de chose. Discrète, elle n’en demeure pas moins puissante… C’est Argast qui a la lourde charge de veiller sur le Vorago; le Dieu des Ténèbres est considéré comme le premier « fils » de El, aussi en tant qu’aîné, c’est à lui qu’il incombe de protéger la création de son père, mais cela signifie aussi qu’il doit être le dieu maudit, mal-aimé… C’est ce paradoxe qui l’a conduit à haïr sa condition et son père, l’amenant à s’opposer à lui…

    L’Ayin (qui vient de l’alphabet hébreu que l’on associe à Ein-Sof, l’Essence de Celui dont le Saint Nom est ineffable, soit El) est le domaine de la création, de tout ce qui est, des concepts tangibles et intangibles. C’est aussi le domaine du Dieu Créateur aux Mille Noms qui veille et supervise le monde. Il n’intervient que rarement dans les affaires mortelles mais il garde toujours un œil sur les événements en cours. L’Ayin est une zone inaccessible aux mortels comme aux dieux, seul El peut décider de l’ouvrir à quelqu’un (la seule personne dont il est dit qu’elle fut autorisée à y pénétrer est la Voix de El, Metatron).

    Le Nexus (« nœud » en latin), le Plérôme (« plénitude » en grec, le « monde céleste » pour les gnostiques) et Sheol (le « séjour des morts » pour les Hébreux) peuvent être considérés comme les trois étages des plans.
    Comme son nom l’indique le Nexus est le plan ou se rejoignent tous les autres, notamment via les portails. C’est une zone considérée comme neutre et sur laquelle aucun dieu ne saurait avoir de prise (même si certains s’amusent à le dérégler de temps à autre…). C’est aussi au centre du Nexus que sont situées les Terres Lacérées même.

    Le Plérôme est la partie céleste des Plans. Le Betyle (en hébreu, « maison divine ») est la Demeure Céleste, c’est là que vit la plupart des dieux des panthéons communs à l’ensemble des Terres Lacérées.
    Le Sidh (l' »Autre Monde » pour les Celtes) (panthéon elfe) et le Vingólf (« Salle des amis » ou « salle du vin » dans l’Edda de Snorri Sturluson) (panthéon nain) en sont des sous-domaines.
    Or Nietsal (« lumière émanée » dans la Kabbale) est le Plan de la Lumière, lieu de résidence d’Enaora et Darymaxas, Yehida (« essence de l’âme » dans l’Arbre des Sephiroth de la Kabbale), le Plan de la Vie, domaine d’Ysanellia, et Boaz (« pilier de la rigueur » toujours dans l’Arbre des Sephiroth), le Plan de l’Ordre et le plan d’origine des Devas (Anges), dirigé par Arthénor.
    A cela ajoutons Idavoll (la «plaine toujours verte » des Vikings), le Plan de la Nature qui se compose de Jörd (incarnation de la terre immense dans la mythologie nordique), Ouadjour (personnification d’une grande étendue d’eau dans la mythologie égyptienne), Shou (l’air de la mythologie égyptienne), Guehinnom (plus connue sous le nom de « Géhenne » chez les Hébreux et liée au feu notamment en raison de rituels de sacrifices par cet élément) et Rauni (la « petite mère de la Terre » de la mythologie finnoise) (lieu de séjour des divinités thérianthropes). Ces Plans sont dominés par les 4 grands Esprits élémentaires que sont Moloagon, Merahascha, Nesfekarius et Kanalerith, et c’est à partir d’eux également que les pratiquants des arcanes peuvent faire appel aux Élémentaires. Il est à noter que consécutivement à la Fracture, une portion des Terres Lacérées nommée Sarithora fut envoyée à cheval entre ce monde et l’Oblivion, développant une culture propre basée sur la cohabitation avec les Élémentaires.

    Sheol est de ce fait la partie « souterraine » des Plans et surtout une des plus dangereuses. L’Hadès/Annwvyn/Tuonela (le nom dépend de ses croyances; généralement les Humains y voient le lieu de fin de vie, les Elfes la porte du passage vers une nouvelle vie, les Devas et Asuras, un lieu de damnation) est le domaine des morts. Le Dieu de la Mort est également considéré comme le Souverain de Sheol, aussi est-il craint et respecté par les divinités qu’il « héberge ». Il est à noter que Mardanh est devenu le Dieu de la Mort car il a été la première entité à expérimenter le passage vers l’Au-delà. Il ainsi acquis ce qu’il était devenu et en « bâtissant » son plan d’existence, il a empêché le retour au Néant des âmes mortes en les accueillant en Hadès.
    Muspellheim (dans la mythologie nordique, un lieu de fracas, de fureur et de haine) est le domaine des divinités asuras et il est inclus dans le Pohjola (source du mal, des maladies, du froid, dans la mythologie finnoise), le Plan du Mal, dirigé par Karsdia.
    Le Teshouva (qui désigne le processus de repentance dans le judaïsme) est la partie la plus basse des plans mais aussi la mieux surveillée et la plus lugubre puisqu’il s’agit de la Prison du Repentir où sont enfermés les âmes des pires criminels, celles des dieux fous ou toute autre créature malfaisante au plus haut point.

    Le Delbaeth (de très rares textes celtes lient Delbaeth à une forme de Chaos primordial) est le domaine du panthéon des Elfes Noirs. Il est à cheval entre Muspellheim (dont il est vassal) et l’Irkalla (l’enfer des Akkadiens) (dont il est issu par ses origines ténébreuses).

    L’Irkalla justement est le Plan des Ombres, de la Neutralité, de l’Harmonie et de l’Equilibre. Il se situe à mi-chemin entre le Nexus et Sheol (la Fracture l’ayant éloigné d’Or Nietsal). Il est le domaine de Vedenezyll qui n’hésite jamais à y accueillir les âmes égarées et à leur prodiguer ses conseils.

    L’Ether (divinité primordiale de la mythologie grecque personnifiant le ciel suprême, l’air des dieux) est un plan primordial car c’est celui de la Magie et comme vous pouvez le voir il englobe les 3 étages des plans. C’est lui qui permet aux dieux de conserver leur puissance (exceptions faites des Ténèbres, de l’Ayin, du Néant et du Chaos). L’Ether est un plan assez particulier dans les Terres Lacérées puisqu’il a été créé après la Fracture à partir du corps d’un dieu mort…

    Le Xibalba (monde souterrain des Mayas), le Plan Interdit des Dieux Morts est à cheval entre le Vorago et l’Ether dont il a un besoin vital pour ne pas s’écrouler.

    Enfin Oblivion (du latin « oubli ») est un plan indépendant car c’est celui du Chaos et de son dieu Urdryamnash. Il a su se développer seul suit ses propres règles et possède même sa propre source de magie!


     Leave a reply




error: Content is protected !!