• Celle par qui tout a commencé

    OdessaPortrait d'Odessa

    Voilà donc le fameux personnage qui n’avait à l’origine pour vocation que d’être un avatar sur un forum! Aujourd’hui, elle est le personnage phare des Terres Lacérées, mon alter ego virtuel et un personnage très apprécié de mes amis et de ceux qui découvrent ma galerie deviantART pour la première fois.

    Je vous présente Dame Odessa Ombregriffe, Haute Prêtresse du Chaos, Duchesse Asura, celle par qui tout  a commencé. Ces deux dessins sont les tout premiers que j’ai faits d’elle, ils datent d’au moins 6 à 7 ans (ce qui explique leur qualité toute relative… Je dois avouer à la base m’être inspirée de la succube d’Ayami Kojima; pour des raisons évidentes de copyright, j’ai ensuite complètement remodelé son visage, qui apparaît dans mes récents dessins plus mature). Et depuis tout ce temps, son design n’a quasiment pas bougé: exceptés ses tatouages (à présent d’un rouge très foncé), ses lèvres (carmines) et ses oreilles (tantôt humaines, tantôt en pointe), Odessa est restée exactement telle que je l’ai dessinée le soir du 16 janvier 2007. Ce sont surtout ses tatouages (et dans une moindre mesure sa chevelure flamboyante) qui font son identité. Et pourtant au début, elle n’était rien, ni personne, juste un avatar sans histoire. Tout juste si j’avais décidé qu’elle serait une démone, issue de l’aristocratie, dotée de fabuleux pouvoirs.

    Mais rapidement, elle s’est imposée à moi et j’ai commencé à la dessiner de plus en plus souvent, à définir son caractère, ses goûts, son passé. A aujourd’hui, je continue de la découvrir et de peaufiner son histoire. Chaque jours de nouveaux éléments se rajoutent à ce que j’avais déjà écrit pour former un ensemble cohérent et complexe.

    Son prénom « Odessa » a été d’abord choisi pour sa sonorité. Il a quelque chose de très élégant, un peu noble et qui évoque le voyage. C’est cette idée de voyage qui m’a finalement incitée à faire le rapprochement avec « Odysseus », le nom grec d’Ulysse. Odessa en semblait être la version féminisée (d’ailleurs Catherine II partagerait mon opinion sur la question 😉 Mon personnage est également inspirée par la beauté et le tempérament slave, un mélange de mélancolie et de fierté: d’ailleurs, concernant sa voix, j’ai plusieurs idées tout en sachant ce que j’aimerais réellement pour elle: Nicola Goodchild (Aino dans Primal), Melissa Lloyd (Malikel dans Primal), Simone Grant (Karla dans Lodoss), Judith Gibbins/Keeley Hawes (Lara Croft) ou Grey DeLisle (Natla) voire Nathalie Homs, des voix de femmes très nobles, profondes, assez graves, autoritaires et sensuelles). Comme Ulysse, elle a du se battre et triompher des épreuves que les Dieux et le Destin avaient mis sur son chemin. J’aimais l’idée de ce périple, tant psychologique que physique, elle correspondait bien à ce personnage.

    C’est également pour cette raison que j’ai fini par la lier au Chaos. C’est en lisant un article sur Wikipedia que j’ai pu apprécier et développer ma vision de ce concept. Le Chaos n’est pas l’anarchie ou le désordre, c’est simplement l’expression de l’infinité des choix qui s’offrent à nous, une liberté totale et enivrante que l’on peut résumer par « il n’existe aucune vérité objective en dehors de nos perceptions; par conséquent, toutes choses sont vraies et possibles ». Le Chaos devenait ainsi dans mon univers une force de création sans limite (que j’associe évidemment à l’art), attirante, séduisante mais aussi dangereuse (l’absence de limites, la sensation de vertige face à l’infini et l’absolu). Il y avait également la petite touche de folie nécessaire pour rendre Odessa plus complexe; je ne pouvait la concevoir comme un simple personnage beau et gentil. La résumer à cela serait une erreur; sa beauté est une arme dont elle se sert à loisir et elle peut franchement devenir diabolique. J’aime les personnages ambigus et tourmentés, il me paraissent infiniment plus intéressants à décrire que les preux chevaliers blancs. J’ai tout de même fini par « adoucir » le caractère d’Odessa au fur et à mesure que je créais de nouveaux personnages afin qu’ils puissent interagir avec elle. Mais je sais que si un jour j’ai besoin d’une créature emplie de haine et d’une dangerosité sans équivalent, elle sera là.


    2 responses to “Celle par qui tout a commencé”


     Leave a reply




error: Content is protected !!