• Oniris

    Oniris

    Second continent découvert par mes héros… mais ma toute première création d’un univers fantasy, il y a maintenant presque 10 ans! Au début, il n’avait absolument RIEN à voir avec les Terres Lacérées. Mais il y avait un peuple que j’avais spécialement élaboré pour cette histoire que je ne parvenais pas à abandonner: les Nephileims, démons pouvant lire dans les pensées, les modifier, prendre possession de l’esprit d’autrui, télékynésistes… Je tenais tellement à eux. Ils étaient réellement comme mes enfants. Le projet des Terres est si important pour moi que ne pas les y inclure aurait été douloureux et absurde… Seulement, je ne pouvais utiliser l’ensemble de ce peuple en raison du déséquilibre qui se serait produit avec les autres alors j’ai décidé d’intégrer un Oniris qui avait vieilli de plusieurs milliers d’années. Un monde dévasté et seulement un Nephileim encore en vie. Assez bizarrement, c’est grâce à lui que j’ai commencé à comprendre comment les Terres Lacérées pourraient fonctionner… En réalité Ereshkidal, dernier survivant de ce peuple, est la clef pour résoudre tous les mystères qui entourent les Terres.

    Concernant les noms inscrits sur la carte, il y a peu de références, ils sont pour la plupart inventés et basés sur des jeux de mots; seuls quelques uns sont issus du latin ou du gaélique, voire inspiré par les noms des runes. De plus, étant donné le temps qui s’est écoulé entre l’histoire originelle et celle des Terres Lacérées, Oniris a été profondément remodelée… Le nom du monde vient quant à lui de la racine grecque « óneiros » qui signifie « songe ». Ce monde apparaissait comme une terre idyllique, empreinte de magie et de mysticisme.

    Il est évidemment plus approprié de parler d’Oniris au passé. J’en ai fait dans les Terres Lacérées, un territoire de désolation où règne la haine et l’anarchie. Les peuples s’y sont entredéchirés, les guerres ont ravagé villes et royaumes. Tout cela à cause des manigances des Yeux Écarlates… Ils cherchaient à anéantir ce monde et son peuple le plus emblématique qui représentait une hérésie et un danger pour le reste des Terres… ou plus exactement un danger pour la vérité qu’ils avaient celée depuis des millénaires.

    Spoiler:
    Car Oniris est l’œuvre d’une femme (ou plutôt de deux mais l’histoire est compliquée et mérite d’être développée à part ;)); la reine atlante Damkina, qui avait voulu recréer en ces lieux une partie de l’utopie des Huit Royaumes.

    Panthéon d'Oniris

    Spoiler:
    Damkina se fit appeler Nephile et adorer comme une déesse. C’est grâce à sa magie et aux reliques des pouvoir de sa soeur, Evanaskia, qu’elle parvint à créer le peuple qui porte le titre de « Fils de Nephile »: les Nephileïms. Damkina donna également naissance, en hommage à sa sœur, à la « déesse » Taraka (nom d’un démon dans l’hindouisme), son opposée. Nephile est liée à l’araignée qui la représente, Taraka au serpent (comme Evanaskia l’était du temps des Atlantides). Taraka, habitée par un esprit conquérant atlante corrompu et fragilisée par une magie maudite par les vrais dieux, aura été à l’origine de plusieurs guerres qui ébranlèrent durement Oniris. La paix revint pourtant grâce aux efforts combinés de plusieurs peuples et ce monde vit de longs siècles dans une sérénité que personne ne connut jamais sur les Terres.

    A noter que la monnaie utilisée était le sesterce et qu’on parlait des mesures en centimètres, mètres et kilomètres dans ce monde…

    Cette sérénité et cette paix volèrent en éclat quand les Yeux Écarlates décidèrent de punir la déesse de ces terres. Ils détruisirent son œuvre, notamment en massacrant les Nephileïms. Privés de ceux qu’ils avaient nommés les Gardiens du Temps et considérés comme des arbitres équitables, les peuples d’Oniris basculèrent dans la décadence et la violence, menant ce monde à sa perte. Pour la secte, ces créatures étaient une aberration et il était inconcevable qu’une reine atlante ait survécu au châtiment de El, se fasse adorer telle une déesse et prétende donner naissance à un nouveau monde.

    Spoiler:
    De plus, les divinités apparaissant dans ce monde étaient elles-mêmes hors-la-loi puisqu’elles faisaient partie du Panthéon Noir; aussi les âmes des habitants d’Oniris ne revenaient-elles pas à Mardanh mais aux dieux et déesses du Xibalba, elles étaient littéralement hors du cycle de réincarnation des Terres Lacérées. Il semblerait qu’aujourd’hui, elles soient d’ailleurs toujours prisonnières de ce plan renégat.

    En partant d’une telle histoire, j’ai pu enfin concevoir les Terres Lacérées dans leur globalité et comprendre leurs mécanismes. Cela peut paraître étrange, mais je ne savais guère où j’allais avant de décider d’inclure Oniris dans leur scenario. Et à plus forte raison, ce sont les Nephileïms qui m’ont permis de mieux appréhender l’histoire de cet univers. Ces créatures reflètent ma passion pour les mythes bibliques. Ils sont évidemment directement inspirés des Nephilim du Livre d’Henoch. Le fait que leur nom s’orthographie « Nephileïm » est simplement un jeu de mot avec la néphile, une araignée, qui est le symbole de leur déesse. Comme les Nephilim antiques, ce sont des êtres honnis, ostracisés, nés d’une union improbable (que le dernier des leurs découvrira au fur et à mesure de ses aventures sur les Terres). Mais ils sont avant tout dotés d’une formidable puissance qui permet de contrebalancer celle d’autres peuples des Terres comme les Dacamas ou les Asuras. Ils sont aussi et peut-être avant tout, un lien entre le passé et le futur des Terres… tout comme ils sont le lien entre mes créations antérieures et le projet que je mène actuellement…


  • Tsuki999

    Tsuki999Tsuki999

    Une autre artiste hyper talentueuse qui m’a fait l’honneur et le plaisir de dessiner mes persos dans son style absolument merveilleux! Une grande surprise, aussi, car il s’agissait d’un art trade et qu’elle a choisi premièrement de présenter la charmante dame reptilienne que vous pouvez voir… Un personnage peu plébiscité mais quel bonheur que de la voir sous son trait! Et en plus j’ai eu droit à Odessa en cadeau!

    Cette artiste a vraiment un style comic et cartoon fantastique, ses travaux valent le détour!


  • QuanticDementia

    QuanticDementiaQuanticDementia

    QuanticDementia

    Quantic Dementia a un jour découvert mon univers par hasard. Artiste 3D, passionné d’univers fantastiques, avec une si possible une légère tendance gothique et sombre, il a fait ses premiers pas sur les Terres Lacérées qui semble-t-il allaient lui apporter leur content de paysages et personnages torturés. Aussi, ses créations ne sont-elles pas liées à des personnages que j’ai déjà créés mais sont des travaux originaux qui illustrent mon univers.


  • A propos des Varens et des Korrts…

    Ouroboros et Chaos

    …Ainsi que d’autres peuples des Terres Lacérées.
    Il y a une recherche constante dans mon univers entre peuples inhérents aux mondes fantasy (Elfes, Nains… mais avec une vision qui m’est propre même si elle n’exclut pas les « clichés ») et peuples originaux. Les Nephileïms, par exemple, s’ils s’inspirent des Nephilim bibliques, restent quand même une création originale.

    Il en va de même pour les Korrts et les Varens, ainsi que les Dacamas. Les Dacamas viennent en fait d’une très vieille fanfiction que j’avais commencée à écrire (et jamais terminée) sur un univers original de Final Fantasy, dont je reprenais les éléments principaux mais dans un univers totalement nouveau. En fait, des Dacamas de cette fanfiction, je n’ai gardé que le nom… Pour les Terres Lacérées, je voulais réellement un peuple qui allait incarner la peur, le pouvoir tout-puissant. On ne peut rien quand on se trouve face à un Dacamas, c’est une créature quasiment invincible, immunisée à la magie ou aux armes et dotée de pouvoirs incommensurables. Il me fallait une menace permanente pour mes héros mais également pour les joueurs qui parcourraient un jour ce monde: ces êtres apparaissent donc comme des régulateurs. Mais le fait qu’ils soient entièrement soumis à Argast (qui reste un dieu relativement juste et droit malgré tout) limite considérablement le danger qu’ils représentent… Il n’y a donc, à priori, aucun risque de domination suprême et absolue du peuple Dacamas sur les Terres Lacérées.

    Pour ce qui est des Varens, je cherchais juste des « empêcheurs de tourner en rond »; la plupart des mes créatures sont nuancées, elles peuvent être bonnes ou mauvaises. Les Elfes sont ainsi des êtres bienveillants en général mais il n’empêche que l’un des plus terribles assassins des Terres est un Tuatha. Avec les Varens, il n’y a pas de nuance; ils sont fondamentalement mauvais. Ils ne le sont pas comme le seraient des Orcs de Tolkien par exemple. Les Varens sont simplement incapables d’agir autrement; ils aiment trop les complots et les conspirations, la jouissance que procure le pouvoir sur autrui et la destruction de tout ce que d’autres ont mis des siècles à bâtir. Ils sont réellement des enfants de Karsdia, la Déesse du Mal. Et puis je dois admettre que scénaristiquement parlant, ils sont vraiment très utiles pour jouer les antagonistes…

    L’idée des Korrts m’est venue quand j’ai fini de lire « La Guerre de la Couronne » de Michael A. Stackpole et surtout la description de ses Panquis. J’ai alors réalisé que je n’avais pas vraiment de créatures « gigantesques », des humanoïdes qui inspireraient la peur au premier regard, tant leur physique serait impressionnant. C’est comme cela que les Korrts sont nés… sauf que j’ai voulu en faire des amours de douceur, des êtres adorables, gentils et affectueux. Ils peuvent vous briser en deux en vous serrant dans leurs bras mais ils restent fondamentalement bons et honorables. J’aime cette idée de prendre le contrepied de ce à quoi on pourrait s’attendre, cela évite donc les lieux communs et provoque une surprise qui, il me semble, est toujours bienvenue. Les Korrts vont donner naissance à des scènes cocasses, surtout à partir du moment où ils vont vivre sur le territoire gobelin… Le contraste sera assez saisissant entre ces deux peuples et le plus dangereux des deux ne sera pas forcément celui que l’on croit…

    Ces peuples originaux me permettent de jouer avec des stéréotypes et d’introduire de nouveaux concepts et de nouvelles idées qui me tiennent à cœur pour mon univers. « Nouveaux » n’est peut-être pas le terme exactement car toute création n’est en fait qu’un réinterprétation de ce qui existe déjà. Mais donner naissance à ces êtres contribue à rendre mon monde cohérent et à lui donner sa personnalité… J’aimerais qu’un jour peut-être les Korrts ou les Dacamas entrent dans la norme des récits fantasy au même titre que les Hobbits ou les Illithids…


  • Le Chiffre 8

    Ouroboros et Chaos

    8 est une constante dans les Terres Lacérées, un chiffre symbolique de cet univers.

    Il est d’abord celui du Chaos (l’étoile du Chaos possède 8 branches) et par conséquent, celui de l’infini (sous la forme ∞).

    C’est aussi le nombre de Royaumes atlantes
    -Atlantis (Reine : Antlea, Peuple : Atlante)
    -Avalon (Roi : Ollathair, Peuple : Elfe)
    -Mu (Roi : Naacal, Peuple : Aravuthi/Humain)
    -Saba (Reine : Makéda, Peuple : Djinn)
    -Hyperborée (Roi : Abaris, Peuple : Nain)
    -Thulé (Roi : Mnéséas, Peuple : Orc)
    -Kumari Kandam (Reine : Damkina, Peuple : Nephileïm)
    -Lémurie (Reine : Evanaskia, Peuple : Kemono)

    Il existe également 8 épées maudites appelées les Tueuses de Dieux
    -Thanatos

    Spoiler:
    (possesseur : Samaël, en possession d’Odessa)
    A noter : un minuscule éclat de Thanatos, appelé Giltiné, s’est détaché lors du combat de Samaël contre Belial. A ce jour l’éclat est toujours en possession de l’Asura.

    -Shemal

    Spoiler:
    (possesseur : Odessa, scellée)

    -Februus

    Spoiler:
    (possesseur : Heylel, scellée)

    -Aita

    Spoiler:
    (possesseur : Ereshkidal, scellée)

    -Calu

    Spoiler:
    (possesseur : Nuada, fondue et fusionnée avec son épée tuatha Claíomh Solais)

    -Yama

    Spoiler:
    (Perdue ? En réalité en possession de Mirage)

    -Tujltha

    Spoiler:
    (Perdue dans le Mirovia lors du naufrage du Maria Esperanza. Futur possesseur: Sylven)

    -Mot-wa-Shar

    Spoiler:
    (possesseur : Nyzernliev, le Slava Fou)

    Les Chevaliers du Chaos sont au nombre de sept et sont dirigés par un huitième simplement nommé Seigneur ou Dame.
    Du temps d’Urdryamnash, ils étaient dirigés par Dame Odessa et se composaient de Léonard, Valak, Vépar, Dantalion, Marchosias, Shax et Glasya-Labolas.

    Spoiler:
    Lorsque Odessa devient Lilith, elle nomme de nouveaux Chevaliers, dirigés par Samaël : Mathym, Purson, Cimeries, Alastor, Malthus, Gremory et Seere.

    Parallèlement les Devas ont un système similaire : 7 Archanges Majeurs de Lumière et un Lucifer.
    Mikhaël, Gabriel, Raphael, Uriel, Raguel, Remiel et Sariel sont les Archanges et Heylel est le Lucifer (lors de sa trahison, il sera momentanément remplacé par Ariael avant de reprendre sa place). Remiel, Sariel et Raguel sont en fait les remplaçants de trois Archanges Majeurs morts ou portés disparus: Zerachiel était l’un d’eux avant qu’il ne disparaisse du jour au lendemain à la suite de la Guerre contre les Atlantides; Oriphiel, frère d’Uriel fut présumé tué lors de cette même guerre, mais son corps ne fut jamais retrouvé;

    Spoiler:
    Samaël fut le premier condamné par El et précipité dans le Néant, suite à sa liaison avec Lilith.

    De même, les Nedevim ont nommé 7 Archanges des Ténèbres (Alcanor, Abadir, Sbarionath, Lamalon, Tarès, Oramamé et Ergamen) et un Lucifuge (Focalor)

    L’élite des forces dacamas se composent de 7 Inquisiteurs et d’1 Juge, tout comme le Conseil néphileïm comprenait 7 Hauts Prêtres et 1 Archimandrite.

    Spoiler:
    Enfin, il existe un cénacle regroupant les 8 prêtresses de Concordia que sont: Shaelz’drynn, Janica, Mirage (qui est donc prêtresse et porteuse), Lana, Anjarael, Linuriel la Kahena et une dernière (j’hésite toujours entre Shairin, Nimue et Amina)…

    Au niveau du calendrier, il y a 60 sénaires (soit 360 jours) et 1 octaire de 8 jours neutres pour une année de 368 jours. 3+6+8=17 qui est réduit à 1+7=8.

    Pourquoi cette persistance du chiffre 8 ? Je ne le sais pas moi-même… Elle s’est imposée d’elle-même, je ne l’ai pas cherchée… C’est en regardant comment mon monde se construisait que j’ai noté ce détail. 8 revenait sans arrêt. Je ne suis pas une adepte de la numérologie ou de ce genre de choses mais j’ai trouvé que c’était un nouveau point personnel de mon univers intéressant à exploiter. Je pense donc qu’à l’avenir, je continuerai à jouer sur cette donnée…

    Concernant les noms utilisés ici: les Chevaliers du Chaos sont bien évidemment des démons issus de la Petite Clef de Salomon ou du Dragon Rouge et de la Pseudomonarchia daemonum. Les noms des Archanges nedevim font référence aux Anges de l’Abîme qui semblent être invoqués dans des rituels de magie… Enfin les Tueuses de Dieux portent toutes les noms de divinités liées à la mort dans l’ensemble des cultures de notre monde.


error: Content is protected !!